La photo facebook

J’ai mis un bon moment à trouver une photo facebook. J’ai commencé par mettre une image que j’aimais bien. On m’a dit “c’est nul”. J’en ai mis une autre. On m’a dit “c’est moche”. Encore une. “C’est bizarre”. Comme je suis un aigri opiniâtre, j’ai décidé de chercher longtemps, et d’en trouver une qui serait à la fois originale, banale, parfaite, chiante, utile, colorée, monochrome, artistique, factuelle, repoussante, fascinante, parfaite, inattendue, commune, réaliste, fantastique.

J’ai commencé par passer en revue toutes les séries et tous les films que j’avais bien aimés. J’en ai pas trouvé un seul avec un élément suffisamment charismatique pour me plaire, et suffisamment marquant pour être mis en photo de profil. J’ai téléchargé quinze images différentes. Sans succès, et en les détestant avant même d’avoir cliqué, mais je les ai prises “juste au cas où”. J’ai bu un café. J’en ai pris quinze de plus. Sans effet.

J’ai décidé de faire comme à chaque fois que je manque d’idées. J’ai ouvert le silmarillon, j’ai tapé un nom au hasard dans google, et j’ai regardé ce que ça donnait. J’ai décidé que les globules rouges, les zooms de virus et les bites ne conviendraient pas. J’ai continué à chercher. J’ai refoulé toutes les photos de moi seul, puis moi en couple, puis moi en bande, avec la même conclusion à chaque fois : j’ai une tête de chiotte et mes amis ne connaissent pas le flash anti-yeux rouges.

Toujours en manque d’idées, j’ai cherché sur wiki, sur tumblr, sur deviantart. J’ai rien trouvé, mais mon disque dur était quand même plein. J’ai conclu que j’avais assez de choix et j’ai fait du tri. Ma sélection s’est portée sur la photo moche déjà présente. J’en ai déduit que j’étais vraiment aigri. J’ai tenté de me pendre, mais j’ai eu la flemme, alors j’ai continué à chercher. J’ai cherché dans les jeux vidéos. Rien. Les livres. Rien. J’ai pas eu d’idée et j’ai fait une crise de flemme.

Puis j’ai eu l’idée de voir le profil de tous mes amis et de m’en inspirer. J’ai vu le profil de tous mes amis, et j’ai vu que j’avais trop d’amis. J’ai filtré. J’ai trouvé la moitié des photos moches, l’autre moitié trop intrusive. A force de chercher, il était 2h30 du matin.

Finalement, j’ai quand même une photo facebook et je suis, bien entendu, devenu accro à Bref.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s