RIP S.Jobs : La fin d’un génie moderne

En ce jour bien triste de l’informatique, commençons par tomber légèrement dans l’appitoiement humain avant d’attaquer le véritable sujet de cet article. Aujourd’hui, à l’âge de 56 ans, Steve Jobs est décédé d’un cancer du pancréas. Tous les ipads, ipods et iphones ont pleuré cette nuit la mort de leur père fondateur. Que l’on l’ait aimé ou non, Steve Jobs était quelqu’un qui a apporté d’abord beaucoup au monde de l’informatique, mais également à celui de la technologie. Il était un des pères des no-lifes modernes. Macintosh, l’Apple Team, les iTrucs, la célèbre pomme croquée aux couleurs arc-en-ciel, sont autant de symboles qu’on rattachait à la firme américaine, représentée avant tout par son emblématique chef de meute, Steve Jobs. Merci pour tout, vieux, et encore merci pour le poisson. Puisses-tu continuer à faire de l’objective-C avec Saint-Pierre et Cupidon.

Sinon, bien évidemment, la mort de SJ suscite de nombreux trolls à travers le monde : D’abord pour ceux qui considèrent que finalement, il n’était qu’un arnaqueur, pas un génie, et ensuite par ceux qui pensent que c’est tout aussi ridicule de parler de lui que de commenter le décès de Mickael Jackson. Je ne suis absolument pas d’accord. Tout d’abord parce qu’avant d’adopter la politique marketting, consistant à vendre de l’inutile très très beau en cercle fermé, de manière à fidéliser les clients, SJ a apporté le concept de l’informatique au grand public. Il fut le premier a avoir l’idée, plus ou moins en même temps que Gates. Son génie fut d’anticiper les besoins humains nettement en avance, et d’avoir toujours été un précurseur en matière de technologie.

Mais aujourd’hui, on est aussi exigeant à qualifier quelqu’un de génie qu’on ne l’est à désigner un livre comme nouvel apport littéraire. Les génies ne sont plus seulement les génies scientifiques comme Einstein, Bore ou Descartes. Les génies aujourd’hui ont des domaines bien plus spécialisés, bien plus précis. Ce sont des gens dont l’action ne s’oublie pas, que l’on soit d’accord ou non avec leur vision. Beaucoup de gens aujourd’hui(Karl Lagerfeld pour la mode, Steve Jobs pour la technologie, Jean-Luc Godard en cinéma…) sont de véritables révolutionnaires dans leurs domaines. On peut être d’accord ou non avec eux, leur apport reste indiscutable. Seulement, la vision des génies d’antan a été tellement édulcorée par l’histoire que l’on se les représente comme des gens ayant été absolument reconnus dès le départ et tout au long de leur vie tant leur talent était grand. Pourtant, Mozart est mort dans la misère, Van Gogh n’a eu que des reconnaissances posthumes Pierre et Marie Curie ont vécu dans la pauvreté et le discrédit plusieurs années avant d’être reconnus, Benjamin Franklin était considéré comme fou et harcelé par sa famille pour suivre des accompagnements médicaux. Les génies aujourd’hui sont mal vus quand ils font commerce de leur talent. Pour coller aux anciens modèles, ils se doivent d’être des autistes fous marmonnant dans leur coin.

En attendant, je pense sincèrement que quelqu’un capable de vendre autant d’objets considérés inutiles en si peu de temps, et de faire de ces objets des standards technologiques, a forcément oublié d’être idiot. Et je pense que c’est une autre bonne raison de lui rendre hommage.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s