Night club

J’en ai marre. C’est toi que je veux. T’attraper par les épaules et te plaquer contre le mur. Sentir le souffle qui sort de ton corps sous le choc. Emmêler tes cheveux du bout des doigts et griffer ton visage. Je ne veux pas du propre. Je ne veux pas du romantisme. Je veux de la saleté, du bestial, je veux me rappeler de ces instants comme d’une violence passée, d’une excitation incontrôlable mue par des déchaînements d’hormones. Je ne veux pas t’entendre parler, laisse-moi dévorer tes lèvres, déchirer ton cou, arracher tes vêtements. Qui tomberont à tes pieds. Mords-moi, hurle, inverse les rôles. Je ne veux que toi. Pour vivre, enfin.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s