Jeux vidéos : Portal

Salut à tous ! Oui, le podcast avance toujours, oui je suis toujours dessus. Non, le projet n’est pas tombé à l’eau. Restez connectés, comme on dit, ça va venir.

Dans l’article d’aujourd’hui, comme vous l’aurez deviné, on va parler jeux vidéos, et plus précisément de la série Portal. En effet, LA fille m’a récemment offert un pack contenant tout un tas de jeux valve, notamment ces deux-ci, que nous nous sommes empressés de tester. Oui, que voulez-vous, on a cédé au phénomène de mode et on s’est jetés sur les jeux.

Portal, pour ceux qui ne connaissent pas, est un jeu vidéo conçu par Valve (2007 pour le premier, 2011 pour le second) à mi-chemin entre le FPS et le jeu de réflexion. Il s’agit au départ d’un petit jeu conçu dans l’univers d’Half-Life où vous incarnez un cobaye devant enchaîner une série de tests scientifiques tous plus fous les uns que les autres, armés en tout et pour tout d’un créateur de portails interdimensionnels. Pas question ici donc de tuer des zombies, d’arracher la tête de nazis ou encore de basher du communiste. Non, non, vous pouvez remballer vos sulfateuses messieurs.

Sous ses airs louches, ce qui a fait le succès de portal est son humour décapant, son ambiance délirante et ses dialogues absolument magiques. Vous êtes dirigés au cours du jeu par une IA chargée de contrôler vos résultats, vous soumettre de nouvelles salles de tests et vous guider. Elle vous arrose tout au long du jeu de commentaires sarcastiques et d’un humour second degré en béton.

Côté modélisation, les jeux sont très beaux. Avec le 1 qui n’a pas pris une ride graphiquement parlant, et le 2 qui offre de très bons effets et textures sans pour autant nécessiter un PC ultra-récents, on obtient un pack de jeux pour s’en mettre plein les yeux à peu de frais. Les effets d’explosion, de chûte, de destruction et les jeux d’ombres (très présents dans le 2) sont vraiment agréables et participent à l’ambiance générale, qui peut passer de “laboratoire de test politiquement correct” à “vieux hangar désaffecté rempli de débris de bâtiments”. Car bien sûr, comme tout bon cobaye héros de jeux vidéos, votre vie n’est animée que par une chose : fuir cet enfer de tests.

Portal 2 est vraiment le digne successeur du premier. Sans casser l’ambiance ni dénaturer ce qui a fait le succès du premier, il arrive également à apporter des nouveautés de scénario et de gameplay et éviter l’ecueil de n’être qu’une pâle refonte graphique de son ancêtre.

Côté gameplay, c’est vraiment agréable aussi, très facile à prendre en main, accessible au débutants comme aux joueurs confirmés. La prise en main et la découverte du créateur de portails se font petit à petit, de manière à pouvoir avoir très rapidement toutes les subtilités des commandes entre les doigts. On regrettera néanmoins quelques petits détails, comme l’impossibilité de strafer (devenue quasiment un prérequis dans tous les FPS récents) qui ralentit un peu l’action lors des énigmes basées sur les réflexes.

Autre petit bémol : les deux jeux sont un peu faciles. Tout combiné, il faudra une douzaine d’heures pour finir les deux d’un coup(en mode solo, je n’ai pas testé le multijoueurs de portal 2) et il n’y a pas véritablement de moment très complexe. Quel que soit le moment de l’histoire, on reste dans des énigmes que l’on résout salle par salle, ce qui n’occasionne pas plus de difficultés que quelques légers blocages sur certaines énigmes plus corsées. Mais ce sont douzes heures de pur plaisir. Une série à ne manquer sous aucun prétexte, qui marquera sûrement les esprits des gamers pendant un bon moment. Les voix (françaises comme anglaises) font vraiment rêver, avec des citations comme “Alors, ça va la forme ? Parce que moi je suis une patate !”, “Je vous aime bien….monstre” et autres “Si les lois de la physique n’ont plus cours dans le futur, alors que Dieu vous garde”.

Courez l’acheter. Dans ce monde de jeux pourris pour casual gamers (la vie est dure quand on a une Wii), cette série est une planche de salut. Immanquable. Et bien sur, n’oubliez pas : the cake is a lie.

6 thoughts on “Jeux vidéos : Portal

  1. On veut le podcast ! On veut le podcast !

    Portal est un jeu génial. Quand il est sorti, alors que personne ne savait vraiment ce qu’il en retournait, il a fait forte impression. Sur moi aussi, c’est clairement l’un de mes jeux préférés, surtout grâce à GlaDOS (qui apporte, dans le un tout du moins, 80% de l’intérêt du jeu). Ne me reste plu qu’à tâter du 2. Mais tout dans ce jeu est bon. Même la courte durée de vie est excusable, car je trouve que uniquement des salles de test, encore et encore, ça serait lassant au bout d’un moment.

    Et I’m still alive.
    Tant que j’y suis, on pourra trouver des infos sur l’implication de Portal dans l’univers Half-Life via ce site : http://www.logout.fr/HL/timeline.htm

  2. “Alors, ça va la forme ? Parce que moi je suis une patate !”

    Comment que j’ai trop ris quand j’ai entendu ca

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s