Féminisme : impossible de lutter contre les préjugés

“Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches, méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n’est qu’un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange ; mais s’il y a au monde une chose sainte et sublime, c’est l’union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.” Merci Alfred de Musset. J’aimerais revenir sur ce point.

Je n’aime pas du tout entendre les généralités comme “tous les hommes sont des salauds/ menteurs/ lâches/ ….(rajoutez ici l’insulte qui va bien)”. Tout d’abord parce que ce n’est pas vrai. Non pas que je veuille me lancer ici dans une diatribe poétique visant à défendre quelque chose comme “je ne suis pas de ceux-là”, car je ne cherche pas à me démarquer. Simplement, ces adages sont sujets à des montagnes de prises de tête épouvantables, et peuvent donner naissance à des chantages absolus. Ben oui : par exemple, vous refusez d’aller chez belle-maman pour cause qu’elle est bête comme ses pieds et porte de la moustache. On vous répondra forcément “tu es lâche d’esquiver”. Si vous détestez les enfants, on vous resservira tôt ou tard cette phrase également, quand viendra le temps pour vous de vendre votre vie au profit de la leur.

Des sujets de dispute, donc. Ensuite, des bons points pour se décourager. Oui, en effet, à quoi bon vous plier en quatre, messieurs, si c’est pour vous entendre dire qu’en fait, vous aurez beau faire, vous ne serez “pas mieux que les autres” ? Donc, non seulement ça décourage, mais en plus, cela invite à se laisser végéter, et à devenir un connard pour de bon.

Considérer ce genre d’adages comme vrai, c’est aussi tomber dans la bêtise commune, c’est ne pas voir les hommes (au sens masculin de terme) comme des individus mais comme des inférieurs, des animaux, que l’on peut aisément prévoir et calculer, et qui ne demandent qu’une chose : vous sauter dessus, mesdames. Apprenez à ouvrir un peu les yeux avant de juger trop vite, et de penser que vous êtes nécessairement désirable et indispensable. On a les amants que l’on mérite.

2 thoughts on “Féminisme : impossible de lutter contre les préjugés

  1. C’est à dire qu’après des années où on ne pouvait pas critiquer le rôle de l’homme, on est passé à tout l’inverse, les homme sont la lie de l’humanité. D’un extrême à l’autre…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s