Quatre

La vie évolue vite. Enfin, ça dépend des périodes….. J’ai l’impression que les quatre derniers mois (du 22 octobre jusqu’à aujourd’hui) se sont écoulés en deux millénaires. Il s’est passé tellement de choses. Ceux d’entre vous qui connaissent l’auteur entre les lignes connaissent tout ce dont je parle. Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, restrospective sur ma trépidante petite vie, et surtout sur les derniers mois.

Du temps de la fin de mes études, j’étais énormément inspiré par mon stage de fin d’année. Je devais donc passer entre 8 et 10 heures par jour(comprendre nuit) à jouer en ligne. Rien de très surprenant jusque là. Et peu de choses me laissaient présager un changement soudain. Mais c’est toujours dans les moments où on le cherche le moins que le chaos arrive. J’ai donc commencé par partir à l’autre bout de la planète. Je sais que c’est assez peu de choses, au final, mais pour quelqu’un qui n’a jamais voyagé, être largué trois semaines en terrain étrangé, ça fait du changement violent. Donc, en quatre mois, j’ai déjà pris 3 semaines au Japon, à m’aérer la tête (enfin, c’est ce que je croyais), à découvrir de nouvelles choses, et à essayer de m’ouvrir un peu l’esprit. Mais mon aigritude, je vous rassure, a bien vite repris le dessus. Encore heureux, il ne manquerait plus que je me mette à aimer les gens…faut pas abuser.

A défaut de changer mon état d’esprit, ce voyage m’a d’autant plus plongé dans la confusion que très vite, et ce malgré qu’il se fusse très bien passé, je n’ai eu qu’une envie : rentrer. Partir seul, c’est pratique pour la liberté de mouvement, mais on s’ennuie vite. Donc, avion de retour, et me revoilà sur les terres crades parisiennes. S’en suivit ensuite une période de flottement, aggrémentée de pas mal de voyages en train, et de recherche de boulot. Rien de bien palpitant, si ce n’est que cela me renvoyait à mon absence d’idées sur quoi faire de ma vie. Bon. Au moins sur ce point-là je suis aujourd’hui fixé : tout, sauf ce que je fais en ce moment.

Alors que je passais mon temps à râler contre les rencontres par Internet (voir ici ), je me suis débrouillé pour tomber amoureux d’une gameuse….je vous jure, la vie est vraiment louche. Et j’aime être avec elle car on peut enfin échanger, prendre du recul sur ce qu’on fait, et cracher sur le monde à plusieurs de manière sereine et synchronisée. Je suis son petit geek aigri. Elle est mon artiste-designeuse qui donne une vraie raison de se lever le matin.

Je tenais donc à la remercier, pour ce qu’elle est, pour ce qu’elle représente. Parce que trouver des perles, c’est rare, et que je ne compte pas la lâcher comme ça.

One thought on “Quatre

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s