La Saint Valentin

En ce jour de Saint-Valentin, vous vous doutiez bien que vous n’échapperiez pas à un article sur le sujet. Déjà parce qu’une fois par an, c’est pas si souvent ensuite parce qu’en ce moment je rejette tellement d’idées que pour une fois que l’une d’entre elles me permet d’écrire plus de trois lignes sensées (j’ai dit sensées, hein, pas intéressantes) je ne vais pas me gêner. Parlons donc tourtereaux, saint-valentin, bisous dans le cous, cadeaux mignons et sodomie au verre pilé.

J’entends déjà, comme c’est de coutume, et assez légitime, chanter le bataillon des aigris : fête consumériste, inutile, pas besoin de prétexte pour aimer son compagnon/sa compagne, etc…. C’est entièrement vrai. La Saint-Valentin est le noël des couples, à ceci près qu’elle n’a pas de fondement religieux, mais enfin vous ne me ferez pas croire que la majorité des gens qui fêtent noël (ou encore pâques) le font par obligation religieuse. Ils le font pour le plaisir de se retrouver et de s’offrir quelques douceurs, histoire de se faire croire les uns les autres qu’ils s’aiment bien. Et il en est de même pour de nombreuses autres fêtes dont les sources sont encore plus obscures et qui se sont parfaitement répandues chez nous, sans heurts ni mêmes indignations, alors que leur potentiel de consumérisme était particulièrement développé, voire même encore plus que celui de Saint-Valentin. Je pense notamment à des fêtes comme Halloween, Pâques, Thanksgiving pour nos amis ricains, etc…

Donc, pourquoi une telle indignation envers la Saint-Valentin ? Oui, parce que là on n’en est plus au stade où des gens choisissent de la fêter et d’autres non, mais bien à une véritable vague de honte et de tyrannisation des couples qui oseraient faire quoi que ce soit ensemble pour célébrer ce jour-là. Simple aigritude de la part des célibataires ? J’en doute, car j’ai vu plus de gens en couple dénigrer cette fête, et de célibataires rêver d’en profiter au moins une fois dans leur vie.

Je pense qu’au contraire, la Saint Valentin permet de fixer un jour où chacun des membres d’un couple peut, s’il le souhaite, articuler toute sa journée autour de l’autre, lui faire tout un tas de cadeaux, de bisoux et autres joyeusetés que l’on ne peut pas forcément faire habituellement. ‘Officialiser’ une journée pareille peut simplifier les choses, c’est tout. Après, que de prétentieux et colossaux organismes commerciaux tentent de faire de l’argent avec ce genre d’évènements, c’est pas nouveau, et ce n’est pas propre au 14 février.

“Tu dis ça parce que tu n’aimes personne, sale aigri, avec une vraie fille (ou un vrai mec, ça dépend) la Saint-Valentin ce serait tous les jours’. Oui, et alors ? C’est tous les jours sauf celui-là, juste pour le plaisir de ne pas tomber dans le piège commercial ? “Chérie, je t’offre le tout dernier téléphone de chez Noobphone vu à la télé, martelé à la radio, dont on m’a parlé dans la pub pendant plusieurs semaines, mais je te l’offre pas le 14 février, parce que je ne suis pas un sale consumériste, ah ça non.”. C’est vrai que vous ne tombez pas du tout dans le piège commercial, du coup….

Enfin, même en dévouant tout votre temps et en faisant tout ce que vous pouvez pour votre moitié, il va fatalement arriver des jours où vous serez à cours d’argent, d’idées ou de temps. Ou les trois. Et la Saint-Valentin permet de rattraper ce genre de problèmes.

Sur ce, n’hésitez pas à troller dans les commentaires, et joyeuse Saint-Valentin à tous. J’assurerai une permanence pour les célibataires en manque de nutella.

2 thoughts on “La Saint Valentin

  1. Je suis pas célibataire, mais j’ai plus de nutella… Je peux ?
    Donc, trollons…

    Cela fait bien longtemps que je suis contre la saint Valentin, et même depuis ma “mise en couple”. Je considère qu’on en fait bien trop pour cette date, alors qu’elle n’a juste aucun fondement.

    Je veux dire, je suis d’accord avec toi, Noël par exemple, on ne se retrouve plus pour fêter le fête religieuse, mais il y a néanmoins un fondement religieux qui a existé, et qui a fait passer la tradition de génération en génération.

    La Saint-Valentin, c’est vraiment une fête à fondement commercial. Je veux dire, que les commerces essayent de se faire un max’ de thunes pour cette fête, c’est normal (c’est leur but, de vendre des trucs). Mais c’est le fait qu’on fait de cette fête une fête niaise, et je pèse mes mots. C’est “Bonjour les petits coeurs, le rose et les chocolats trop choupi, les colliers “MY SWEET HEART”, etc”.

    Et puis, je pense que si l’on est obligé d’attendre une quelconque fête pour passer du temps avec sa moitié, c’est qu’il y a un problème. Moi, je n’attends pas la Noël pour penser à ma famille.

    Mais encore une fois, ce n’est que mon avis…

  2. Ouai~i, je suis plus ou moins d’accord avec ce que tu dis, la saint-valentin part d’un bon principe à la base (une journée ou on se retrouve tranquillement), mais je trouve que ça évolue vraiment dans un mauvais sens, pas uniquement au niveau commerciale, (je suis plutôt d’accord avec ce que tu dis de ce coté la) mais aussi au niveau de la mentalité des gens (Il y a quelques années, la saint-valentin passait limite inaperçue, mainan on va te caillasser publiquement tout nue dans la rue si tu fêtes ou pas la saint-valentin)
    Et puis de toute façon la Saint-valentin c’est de la mayrde, parce que j’ai raison et que je ne suis qu’un célibataire frustré vivant dans dans le noir dans une cave qui n’a rien d’autre à faire que d’envier les couples vivant dans le bonheur en parfaite harmonie avec la nature !!

    PS: Je prends le nutella même si je suis pas en manque =p

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s