Cinéma : Harry Potter (la saga)

Bien le bonjour à toutes et à tous, notamment ceux qui attendaient un nouvel article depuis longtemps et qui parle d’autre chose que de mes périgrinations nipponnes (même si c’était proprement génial et que j’aimerais bien en parler sérieusement pour vous montrer à quel point c’était trop énorme mais que je sais pas trop si je vais réussir à faire passer ce genre d’idées surtout qu’en plus cette phrase commence a devenir beaucoup trop longue). Bonjour, donc, amies et amis lecteurs ! Comme d’habitude, je vais écrire quelque chose qui manque d’originalité, puisque je vais parler du dernier Harry Potter, et des quelques idées qu’il a suscitées en moi.

Parlons du film, d’abord (oui, parce que vous l’avez deviné, ce ne sera pas le vrai sujet traité ici). Assez quelconque, en fait. Une adaptation relativement fidèle, qui reprend(comme les opus précédents) la plupart des moments-clés du livre sans les développer à fond, forcément, vu que comme vous le savez tous, on ne peut pas recréer le sel fut-ce d’un demi-bouquin en 2h30 de film. Mais, et c’est là que le bât blesse, c’est que contrairement aux films précédents qui étaient bons, mais de très mauvaises adaptations du livre, HP7 part 1 tranche et livre une bouse cinématographique, mais très fidèle au livre (étant extrêmement fan de la série de J.K. Rowling, n’éspérez pas me voir sauter à la conclusion que le livre était moisi). Au début, ça va, les images sont belles, les personnages crédibles (sauf Harry), le rythme très bon ce qui donne l’eau à la bouche et fait passer une bonne première heure. De plus, mais ça les réalisateurs n’y peuvent rien, mon ciné a diffusé le film avec une saleté d’entracte en plein milieu, autrement dit, l’arme absolue pour détruire toute l’implication du spectateur. Et donc, après l’entracte, tout s’est écroulé. Le rythme s’est perdu, le film est devenu lent, insipide, et qui plus est, le jeu d’acteurs a fait que j’avais plus l’impression qu’Hermione était le personnage principal plutôt que Harry (si vous regardez, vous verrez qu’elle occupe 80% des premiers plans dans les scènes où nos trois héros sont réunis). De plus (attention spoil) la scène de torture chez les Malefoy avec les gros plans sur son bras ensanglanté (je rappelle que normalement, elle se prend des endoloris dans la tronche, donc des sorts qui ne font aucune marque…), sur son visage larmoyant et son décolleté, rendent la scène purement gratuite et absolument pas crédible. Bref, j’ai pas trop aimé ce passage. Mais passons.

Pour en venir au sujet, j’ai vraiment l’impression que les films de Harry Potter, et plus particulièrement le dernier, soulèvent en réalité de lourds trolls entre lecteurs et spectateurs, et que la question n’est plus de savoir si on a aimé le film, mais de se ranger soit du côté des lecteurs en le détestant, soit du côté des spectateurs en proclamant qu’on a aimé le film. Et c’est un peu dommage. Cela me laisse vraiment l’impression, dans les critiques et avis que j’ai pu avoir, qu’il est mal vu d’avoir aimé Harry Potter, que cela équivaut à se ranger du côté des kikoolols, et que cela signifie ne pas avoir de goût. Autrement dit, j’ai l’impression qu’il se crée un clan qui regroupe tous les gens qui se proclament comme n’étant pas des moutons en ayant un avis critique et original, ou encore donc que ceux qui prétendent n’être pas des moutons en crachant sur HP le sont encore plus que ceux qui ont aimé, à l’instar des otaks et de leurs batailles autour de Naruto (un troll s’est caché dans cette phrase, saurez-vous le retrouver ?).

J’ai bien conscience de frôler le point Godwin en disant ça mais ce film (HP) me donne vraiment l’impression que la plupart des grosses sagas (HP, LOTR, …) adaptées au cinéma ne peuvent pas être aimées en tant que film. En effet, l’on aime ou l’on aime pas en fonction du degré à quel point l’on cautionne le crime d’adapter un livre au cinoche. Autrement dit, on ne dit pas “j’ai aimé HP7p1-533424 pour les angles, les cadres, le jeu d’acteurs, les musiques, ….” mais “j’ai aimé HP7p1-533424 parce que je suis totalement d’accord avec le fait qu’on en ait fait une adaptation cinématographique”. Ce qui amène rapidement à la conclusion que, quel que soit la qualité du film, il sera éternellement boudé par les fans du bouquin, et inversement (et donc, mais ça on le savait déjà, qu’il faut arrêter les parallèles et comparaisons livre/film).

Donc voilà, la conclusion c’est que j’aime pas (pour changer) les gens qui se prétendent originaux en n’aimant pas quelque chose qui passionne les masses, parce que ça fait d’eux des gens insipides, comme la masse en fait. Se faire un véritable avis, c’est bien aussi. Sur ce, bonne soirée à tous.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s