Emprunts

Permettez-vous que je corrompe de mon empreinte,

L’empruntée main de cet empruntée empruntée ?

Ou me faudra-t’il maintes fois manier, jusqu’à demain,

Un discours de main de maître, pour avoir main mise ?

Afin de vous convaincre que mes conspirations,

Consensuelles, contagieuses et même concupiscentes,

Qu’ont constamment conflué vers vos purs confins,

Ne sont que de brefs sons , et que ce sont ces sons,

Qui sont dans son sens plus sensibles que sournois.

Allons bon monseigneur, laissez-vous donc convaincre,

Et accordez-moi votre confiance par ce geste,

Que de me céder la main de votre fille.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s